NapalYsaLeya

NapalYsaLeya

La nostalgie de l'honneur - Jean-René Van der Plaetsen

"C’est un fait : notre époque n’a plus le sens de l’honneur. Et c’est pourquoi, ayant perdu le goût de l’audace et du panache, elle est parfois si ennuyeuse. Alors que le cynisme et le scepticisme progressent chaque jour dans les esprits, il m’a semblé nécessaire d’évoquer les hautes figures de quelques hommes que j’ai eu la chance de connaître et de côtoyer. Comme Athos ou Cyrano, c’étaient de très grands seigneurs. Ils avaient sauve l’honneur de notre pays en 1940. Gaulliste de la première heure, mon grand-père maternel était l’un d’entre eux. Sa vie passée a guerroyer, en Afrique, en Europe ou en Extrême-Orient, pleine de fracas et de combats épiques dont on parle encore aujourd’hui, est l’illustration d’une certaine idée de l’honneur. Qu’aurait-il pense de notre époque ? Je ne le sais que trop. C’est vers lui que je me tourne naturellement lorsqu’il m’apparaît que mes contemporains manquent par trop d’idéal. Ce héros d’hier pourrait-il, par son exemple, nous inspirer aujourd’hui ? C’est dans cet espoir, en tout cas, que j’ai eu envie, soudain, de revisiter sa grande vie. »
 
 

 


 

"La nostalgie de l’honneur est un mal étrange, une forme de neurasthénie, très peu répandue de nos jours, qui vous oppresse et vous étreint le cœur par intermittences. C’est une maladie rare, assez romantique, donc pas si grave, mais suffisamment ennuyeuse tout de même pour vous gâcher plusieurs journées par mois, une maladie dans laquelle il entre une bonne dose de dépit devant l’observation du monde tel qu’il est et tel qu’il tourne, un peu comme le fut la mélancolie, mal du XIXe siècle"
 
 

 

C'est par ces mots que débute ce récit littéraire qui évoque le général Jean Crépin, grand-père de l'auteur. Jean-René Van der Plaetsen est directeur de la rédaction au Figaro magazine.
Il y a de très beaux passages dans "La Nostalgie de l'honneur". C'est un livre presque hors norme hors catégorie qui nous parle de panache, de liberté, de courage. Mais aussi d'une autre France...qui ne serait plus si l'on en croit l'auteur. 
Je ne savais pas vraiment quoi en penser après la première lecture.  Ce n'est pas qu'il m'ait déplu mais la réflexion sur des valeurs françaises apparemment défuntes accompagnées des certitudes de l'auteur me laissent sceptique. Trop passéiste, trop ancré dans l'idée d'une certaine France, peut-être. Je vous laisse  donc en juger par vous-mêmes si vous en avez l'occasion.

 

Ma note : 2/5

 

 

 

"La force de ce livre", écrit l'académicien français Jean-Marie Rouart, "c'est qu'il n'évoque pas seulement l’aïeul de l'auteur, il nous parle de nous, de la France, d'un univers et d'une sensibilité militaire douloureuse. Car, à travers un personnage, il nous révèle une tragédie. Le calvaire d'officiers, dans la funeste période 1940-1965, à rarement été éclairé dans une aussi juste lumière."

 

 

ISBN : 224681393X 
Éditeur : GRASSET (06/09/2017)
 


22/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres