NapalYsaLeya

NapalYsaLeya

Les enfants de l'Equinoxe

 

Sous la lune d'encre
glissent les enfants de l'Equinoxe
Les héritiers du paradoxe


Descendants du ventre
Fertile de l'été
En finitude exquise
Vers l'automne
Saison indécise
D'état d'adolescence

Ils usent leur lassitude latente
Dans la lumière dorée
Négligeant leur paresse forcenée
Les larmes au creux des yeux
Et les paupières marbrées de bleu
En perpétuels amoureux
De l'ailleurs éventuel
Au pli des reins, un grain de sel.

 

Enfants nés du Solstice, 
A la terre, mêlés à jamais

reliés,
Finalement à la réalité
Vivez, vivez
Ressentez , goûtez,
écoutez, agissez!


Et sachez apprécier

 

Dans l'incertitude du monde, la vie garde cette saveur éternelle de framboise
de noisettes et d'amandes, de menthe froissée. 

A portée. 

 

 

Mars 2016 : « saveur framboise d’un solstice sans fin » François Cheng


 

Leya @ FEV. 2010 - Photo: LEYA copyright



19/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres