NapalYsaLeya

NapalYsaLeya

Marche à l'étoile - Hélène Montardre

 

 

 

À 150 années de distance, un jeune esclave enfui d’une plantation du Sud des États-Unis et son descendant, un Américain d'aujourd’hui, entament une traversée. Des montagnes aux vastes plaines, des marécages aux grands fleuves, Billy marche sans répit, traqué par un chasseur d’esclaves. Son but, son étoile : conquérir sa liberté. D’une petite chambre new-yorkaise aux quartiers bourgeois de Bordeaux, Jasper avance dans les pas de son ancêtre. Sa quête : comprendre qui il est. 
Billy a quinze ans et il est esclave dans le Sud des Etats-Unis. Un soir d'automne, il s'échappe. Poursuivi, traqué, il entame une course folle au coeur d'un pays gigantesque. Jasper est un brillant étudiant américain, plutôt sûr de lui. Mais le jour où il trouve un vieux carnet qui raconte l'étrange histoire d'un esclave en fuite, son monde bascule. Qui est l'auteur de ce texte ? Et lui, Jasper, qui est-il vraiment ? Pour le découvrir, il doit à son tour prendre la route. 
Entre le passé et le présent, entre l'Amérique et l'Europe, deux voyages s'engagent.
 

 

 

 

 Roman destiné aux adolescents mais tout aussi efficace chez   les adultes . C'est plus que deux histoires, celles de Billy et Jasper,   qu'Hélène Montardre nous tisse ici. C'est celle de tout un peuple (le peuple africain) et des afro-américains, des descendants d'esclaves. Roman d'apprentissage  pour Billy comme pour Jasper, descendant du 1er , "Marche à l'étoile" pose les questions : "qui suis-je?", "qui sont mes ancêtres?" , 

 Il est aussi instructif pour ceux qui connaissent mal les réseaux abolitionnistes aux USA (voir le fameux "chemin de fer clandestin"), ou le marronnage chez nous aux Antilles ("Nasyon a neg mawon " est association et un "group a po" = groupe avec tambours à peau comme Akiyo, par ex.).
Hélène Montardre habituée des récits de l'Antiquité pour les jeunes lecteurs sait nous envoûter au gré de descriptions de paysages superbes (lors de la fuite de Billy, par exemple). 
J'ai un peu tiqué sur la fin heureuse  car ils sont peu nombreux,  les descendants d'esclaves ayant retrouvé la trace de leur histoire dans les ports négriers de Nantes, Bordeaux ou la Rochelle. Mais pourquoi pas? 

 

Un roman à partir de 13 ans 

Ma note: 4/5

 

 

 

 

 

"cryié yo neg mawon"(" ils se sont appelés  des neg marrons" ) chante le groupe guadeloupéen Akiyo dans cette très belle chanson : 

 

 

 

 

 

 

A mettre en relation avec:

 

- 12 ans d'esclavage - Solomon Northup ( d'après l'expérience de l'auteur)

(avec le film : 12 years a slave)

- La dernière fugitive - Tracy Chevalier (sur le réseau du chemin de fer clandestin)

- les chansons gwo-ka guadeloupéennes qui traitent souvent du sujet de l'esclavage, des esclaves en fuite, etc... (voir cette très bonne étude de la poésie gwo ka ici )

- Django Unchained , film 

 

- La mini-série Roots, adaptée du roman d'Alex Haley : Racines

Amistad, film 

- Documentaire : "slavery in America"

 

 

 

 



26/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres