NapalYsaLeya

NapalYsaLeya

Bruine et brume

Quand le jour est au point d'arriver

et que les rues encore vidées

abrite la brume de la matinée

par voilages entiers

 

 

Ce sera la seule

essence,

ce sera vain

et sans doute dénué de sens

Oui, ce sera futile et stérile
en vain

Comme la quête inutile

d'une âme solitaire

de passage sur terre

dans l'air

dans l'ère

 

J'irai.

 

Quand le point du jour se met à briller

que les matins arrivés

traînent leurs nuées

par pans entiers

J'irai

 

Et tu regarderas les fumées s'oublier

Là-bas

Qui sera là

le matin, 

avec moi? 

Où irons-nous par les chemins embrumés? 

Qui sait. 

 

 

 

 

Texte et photo - Leya 2017

 



16/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres