NapalYsaLeya

NapalYsaLeya

Créature

 

Je suis le non-né. Le non-vécu.
Celui qui traîne le long des rêves le matin quand  vous vous frottez les yeux. Je suis l'ombre qui vous effleure de sa présence.
A peine.
Je suis ce qui avance dans la solitude de vos demandes, dans le désespoir de vos faiblesses.
Je recueille les regards en coin. Je suis l'Inhumain. Je n'ai eu ni parents, ni ancêtres. Je n'ai pas de descendance.
Nommez-moi monstre, moquez-vous de ma tanière, détestez mes manières.
Vous me haïssez en secret.
Vous aimez tant vous nourrir du mépris que vous inspire l'inconnu. L'Etranger.
Je suis hors des limites. Je suis hors de votre compréhension. Selon vous, je rampe sûrement dans l'obscurité, répugnant, immonde.
Ni Bien, ni Mal, je suis la Créature qui n'a rien fait.
Pour certains, je suis le monstre, l'incarnation de la violence, de la Pulsion. Tout ce qui est étrange est à craindre et à repousser, pauvres humains aux oeillères.
Prêts à tout expliquer. Démontrer. Protéger. Légiférer.
Au nom de multiples grands principes universels de tolérance, combien de massacres  décidés en public et de mesquineries  quotidiennes en privé?

Caché dans un non-lieu, tapi, j'entends malgré moi des millions de murmures, des tonnes de doléances.
Ma mémoire est longue mais le temps n'a pas d'importance.
Je suis la somme de vos cauchemars - le réceptacle dans le noir.
Je n'attends ni n'espère. Je suis.

Leya - texte et photo- 2010 -copyright

 



29/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres