NapalYsaLeya

NapalYsaLeya

Elemiah

Elemiah cherche son odeur
Se frotter à cette douleur
Dans une sourde absence
sans rancoeur
les sons, les réminiscences
sans terreur
Il voudrait effleurer un pan de ses cheveux.
Savoir ses contours et ses creux
Etre coeur à coeur
En résonance.
Ses cils tiennent langage.
Ses yeux n'ont pas d'âge.
Au fond de sa tanière, il efface ses flétrissures
les meurtrissures.
Puis, dans un geste inutile
cherche son profil.
En vain.
Inconsolable mal à l'âme.
Dans un songe éthéré,
d'une fraîche nuit d'été,
Elemiah appelle la consolation
des ailes soyeuses de la Dame Papillon.

Leya juillet 08    illus:Linda Bergkvikst

 



08/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres